Carnet de voyage

Bolivie

Dernière étape postée il y a 114 jours
Du 18 juillet au 2 août 2023
16 jours
Ce carnet de voyage est privé, ne le partagez pas sans l'autorisation de l'auteur.
1
1
Publié le 24 juillet 2023

On se fait un bus de nuit pour traverser la frontière Pérou - Bolivie par voie terrestre en longeant le lac Titicaca. Le paysage est bien aride ce qui met encore plus en avant cet énorme lac bleu.

On se repose un peu pour récupérer de la nuit et on part visiter le village avec notamment la découverte d'une tradition : un prêtre qui bénit les voitures des habitants...

On prend un bateau pour aller fouler l'Isla del Sol, berceau de la civilisation Inca. Encore une fois, il y a peu de monde, on se dit qu'on est vraiment chanceux ! Au détour d'un sentier, on rencontre un agriculteur qui nous fait la visite des ruines et procède à une petite cérémonie avec de l'eau visiblement bénite provenant d'une arrivée d'eau construite par les Incas. Très beau moment, surtout quand Jesse tend les mains pour recevoir de l'eau ! Les paysages sont incroyables : collines aménagées avec des lamas qui broutent sur fond de Cordillère Royale enneigée, ruines incas et lac bleu. Le soir, on déguste une bonne truite pêchée dans le lac !

 1 village, 2 bénédiction véhicule, 3 bateau, 4-6 rando, 7 cérémonie de l'eau, 8-9 chemin inca
2
2
Publié le 28 juillet 2023

On arrive à la capitale de la Bolivie, qui est aussi la capitale la plus haute du monde culminant à 3600 m ! La ville est construite dans une cuve rocheuse avec une dizaine de téléphériques pour aider les habitants à se déplacer avec autant de dénivelé. Depuis les téléphériques, on peut observer l'étendue de la ville et les paysages aux alentours : c'est impressionnant et les enfants adorent !

On prend un appartement dans un quartier un peu chic avec plusieurs pièces et plusieurs parcs à jeux à côté ! En se baladant dans la ville, on découvre le "marché aux sorcières", quartier dans lequel des boutiques ésotériques vendent différents produits obscurs pour les rituels et offrandes à l'esprit de la terre mère (connu sous le nom de Pachamama) et exposent visiblement le produit phare : le fœtus de lama séché... Il y a aussi le marché central avec les femmes en habits traditionnels qui vendent fruits, légumes, épices, poissons, etc. à même le sol avec des bâches pour les protéger du soleil. On se fait aussi une sortie hors de la ville dans la vallée de las Animas pour voir des formations géologiques pointues et un peu surréalistes.

Le dernier jour, Clément part avec des personnes rencontrées plus tôt dans le voyage pour découvrir la lutte libre de Cholitas (femmes boliviennes ayant une forte identification à la culture indigène)... Pendant plus de deux heures, des combats (mal) chorégraphiés de femmes sont organisés avec des acrobaties, des simulations de douleur et retournements de situations prévisibles au possible ! Expérience tout de même incroyable et bien marrante tellement le spectacle était grotesque...

1-3 ville, 4 marché aux sorcières, 5-6 marché, 7 vallée de Las Animas, 8 activité peinture, 9 combat de Cholitas 
3
3
Publié le 29 juillet 2023

Un nouveau bus de nuit nous amène à Sucre, la cité blanche. On loge chez Javier, recommandé par des voyageurs rencontrés précédemment et on s'y sent bien. Étant à 2700 m d'altitude, on a moins froid et on va au marché tous les jours pour acheter le nécessaire pour cuisiner. La principale raison de notre séjour dans cette ville est la visite d'un site archéologique avec des centaines d'empreintes de dinosaures visibles sur un pan de montagne. La région était recouverte par un lac il y a des millions d'années et de nombreux dinosaures marchaient sur son bord boueux. On peut voir des traces de dinosaures à long cou et celles de prédateurs carnivores qui les chassaient ! C'est vraiment impressionnant et on peut bien imaginer des dinosaures. Du coup, il y a une aire de jeux près de notre logement avec que des jeux en dinosaures, on y passe tous les après-midis. On se balade dans la ville les matins et on fait quelques visites : le tour des églises, couvent et le musée des trésors qui explique les différents types de pierres précieuses présentes en Bolivie.

 1 bus de nuit, 2-4 ville, 5-6 dinosaures, 7-8 traces incroyables !
4
4
Publié le 4 août 2023

On passe par Potosí avec un peu de crainte d'être malade car la ville est à 4090 mètres mais heureusement pas d'effets secondaires pour nous ! Au XVIe siècle, la ville était considérée comme le plus grand complexe industriel du monde grâce à l'exploitation de mines d'argent. On visite les lieux de fabrication des monnaies de l'époque et on découvre les techniques utilisées pour taper les pièces d'argent !

Les mines sont toujours exploitées actuellement avec encore plus de 30 000 mineurs qui y travaillent et on se lance dans la visite guidée d'une des galeries minières avec les enfants. Les conditions de travail sont terribles : 7 à 10h de travail dans le noir sans la possibilité de manger sous peine d'ingérer de la poussière et des gaz toxiques, utilisation de dynamite avec des risques d'éboulements, effort physique démesuré pour pousser des charriots de cargaison de roches de plus d'une tonne sur des rails en éviter des trous allant jusqu'à des centaines de mètres... N'ayant pas de repère de temporalité, une journée de travail se termine quand le sac de feuilles de coca est terminé. Il mâchouille en continu ses feuilles pour couper la sensation de faim et donner de l'énergie pour supporter la journée de travail. Les mineurs sont très superstitieux et vénèrent la Pachamama, divinité de la terre mère, la plupart du temps en haut des différentes montagnes du pays. Au sein de la mine, une statue à l'effigie de la déesse reçoit des offrandes de manière quotidienne (feuilles de coca, alcool et cigarette) et un sacrifice de lamas est effectué au début du mois d'août : le sang est projeté devant chaque entrée de mine pour protéger les mineurs et apporter prospérité... Bref, une expérience surréaliste et déroutante !

Autrement, il fait bien froid notamment dans notre logement donc on passe de cafés en bars et restaurants à partir de 16h jusqu'à l'heure du couché pour se réchauffer...

1-2 Potosí, 3 moment de gênance, 4-8 mines, 9 Pachamama
5

On part pour un tour en jeep de 3 jours et 2 nuits à travers le Salar d'Uyuni puis le sud Lipez pour rejoindre la frontière avec le Chili. On a l'impression d'être dans un rêve ou un film de science-fiction tellement c'est beau et vaste. Les paysages changent au fur et à mesure qu'on avance.

Le premier jour, on traverse une partie du désert de sel blanc avec son paysage désertique (presque 11 000 km²), ses formations rocheuses et ses anciennes îles. On visite l'île Inca Huasi qui est constituée de coraux pétrifiés et de cactus : paysage incroyable ! C'est dans cette zone que l'un des derniers films Star Wars a été filmé ! On découvre ensuite le process de fabrication du sel à partir des différents dépôts au sol. Certaines couches de sel sont tellement dures qu'elles servent de base à la construction de briques pour monter des maisons. D'ailleurs, Le soir même, on dort dans un hôtel de sel !

Le deuxième jour, on descend plus au sud dans la région du Lipez et on zigzague entre les volcans, lagons avec flamants roses, les zones désertiques avec des formations rocheuses hors du commun. On aperçoit pleins d'animaux : vicuña (vigogne), renards, viscacha (lapin du désert avec une longue queue) et des lamas bien sûr ! Les lacs salés revêtent des couleurs incroyables dû à la présence de différents types d'algue (bleu, rouge et vert) toujours avec des couches blanches de sel ! On arrive ensuite dans une zone avec des geysers de soufre à plus de 200°C et on finit la journée dans des sources d'eau chaude... le rêve !

Le dernier jour, on continue à traverser de superbes paysages pour atteindre la frontière avec le Chili. On en prend plein les yeux et on se rend bien compte de la chance qu'on a de vivre ça en famille. Seul bémol : il fait vraiment froid la nuit (-10°C) et les logements ne sont pas au top et l'hygiène des repas laisse à désirer… résultat : Jesse puis Kathleen et Clément sont malades, certainement intoxication alimentaire !

1-4 désert de sel, 5 lagon rouge, 6 geyser, 7-9 animaux, 10 baignade, 11 désert de sable, 12 lac gelé
6
6
Publié le 5 août 2023

Voici le bilan de nos 16 jours en Bolivie (du 18 juillet au 2 août).

On a eu une forte appréhension avant d'entrer dans le pays suite à différents échanges avec des connaissances qui y étaient passées et également les recommandations du médecin du voyage : niveau d'hygiène critique surtout pour l'eau, risque de mal vivre le périple à cause de l'altitude, situation critique au niveau de la jungle à cause des moustiques, problème avec la nourriture qui se résume à des pommes de terre, des frites et du poulet... L'appréhension a aussi été accentuée car on a rencontré à plusieurs reprises des voyageurs qui ont été bloqués plusieurs jours à cause de problèmes intestinaux ou à cause de l'altitude. Finalement, ça s'est plutôt bien passé, on a bien fait attention à la nourriture et l'eau en évitant au maximum de manger de la viande et en filtrant l'eau avec un filtre à ultraviolet puis un filtre bactérien. La diversification alimentaire n'était pas pire que dans d'autres pays visités et les problématiques d'hygiène ont été uniquement rencontrées sur les deux derniers jours lors du tour organisé dans le Salar d'Uyuni (où on ne pouvait pas maîtriser grand-chose vu qu'on ne faisait pas la nourriture !).

Du fait de cette appréhension, on a initialement prévu de rester le moins de temps possible et de faire principalement le Salar d'Uyuni. On a également fait le choix de rester en altitude pour éviter les risques de contamination avec les moustiques. Les paysages ont tout de suite été incroyables et petit à petit, on a décidé d'ajouter des étapes et du temps dans le pays. Sur tout le périple, les paysages sont magnifiques : lacs, montagnes, déserts... On a vraiment l'impression d'être tout petit face à l'immensité de la nature, c'est à couper le souffle !

À chaque étape, on a découvert des choses passionnantes que ce soit au niveau historique sur les Incas ou les dinosaures, au niveau des pratiques notamment avec les rites de vénération de la Pachamama ou encore de l'exploitation des pierres précieuses, surtout avec la visite des mines d'argent à Potosí...

Pour l'aspect plus désagréable, il est vrai qu'on a un peu souffert du froid et des conditions d'accueil : les matins et soirs ont été un peu compliqués avec des températures parfois négatives, c'était également assez étrange en journée d'avoir froid à l'ombre et de surchauffer au soleil, le nombre de douches prises durant cette étape se comptent sur les doigts d'une main car l'eau chaude (ou plutôt tiède) était en quantité variable et en sortir était un vrai supplice. Mais on est resté motivé et on a tenu le cap durant tout le périple avec de superbes étapes et un objectif final époustouflant : le Salar d'Uyuni et sa région !

Bref, nous sommes super contents d'avoir pu visiter plusieurs aspects de ce pays mais on est aussi bien heureux de redescendre en altitude pour avoir moins froid en rejoignant le Chili.

7
7
Publié le 6 août 2023

[Sucre] Quand tu t'assoies dans un taxi à côté du conducteur, qu'il démarre et que tu te rends compte que le tableau de bord est devant toi... tu regardes le conducteur pour vérifier qu'il a bien un volant et il t'explique sereinement qu'à la base, ce sont des voitures japonaises avec le volant à droite qui ont été trafiquées... pour faire simple : le volant a simplement été désossé et refixé à gauche avec les fils qui pendent sur les genoux du passager...

[La Paz] Quand on prend un Airbnb pour avoir un petit peu de confort et nous protéger du froid et... qu'il y a un énorme trou dans la cuisine... et bien sûr aucun chauffage !

[Uyuni] Quand notre guide nous montre la puissance de l'air propulsé par les geysers et... qu'il fait tomber son portefeuille plein de billets qui s'envolent au loin dans l'air... petit moment de lose !

[Uyuni] Quand il fait -10°C et qu'on est bien content de rentrer au chaud dans notre hôtel booké par l'agence qui organise le tour et qu'on nous présente notre chambre en nous annonçant… par contre, vous n'avez ni électricité, ni chauffage, ni toilette... on apprendra plus tard qu'il fallait payer plus pour avoir ces "services additionnels"...