Carnet de voyage

Colombie

9 étapes
1 commentaire
Dernière étape postée il y a 334 jours
Du 30 mai au 25 juin 2023
27 jours
Ce carnet de voyage est privé, ne le partagez pas sans l'autorisation de l'auteur.
1
1
Publié le 6 juin 2023

On commence notre périple en Amérique du Sud par Carthagène, superbe ville coloniale espagnole au nord de la Colombie. La journée, l'ambiance est hyper chouette et festive et il fait bon de se promener sur les rues pavées avec tous ces murs colorés et des vendeurs qui proposent des fruits et boissons fraîches à petits prix. Dans la plupart des rues, il y a des restaurants et des stands de rue pour manger des plats caraïbéens, des hotdogs et déguster des cafés de spécialité. Dans le parc central qui est en pleine ville, on voit même des singes, iguanes et paresseux !

On loge dans le quartier Getsemani, connu pour la fête et le Street Art et le soir, c'est musique à chaque coin de rue et des bars de Mojito se montent par dizaines sur les trottoirs. Ça nous plaît énormément (non ce n'est pas le rhum qui parle...).

On découvre la forteresse San Felipe, conçue pour protéger la ville des attaques de pirates qui planifiaient de voler les trésors stockés dans la ville ! Le plus impressionnant est son réseau de couloirs sous-terrains bien pentus et en partie inondé s'étendant sur plus d'1,5 km permettant de fuir soit par la terre ou la mer en cas d'invasion : Génial !

1-3 vieille ville, 4-6 Street Art, 7-9 forteresse, 10 repas caraïbéen, 11 mojitos !, 12 temps calme
2
2
Publié le 9 juin 2023

On part direction la côte, pas loin de Rincón del Mar, dans la famille de Carmen où l'on rejoint Adrien, un copain rencontré lors du dernier voyage au moment du confinement dans l'école en Patagonie et qui a monté une agence de voyage solidaire en Colombie. La famille a deux filles du même âge que les nôtres et les enfants passent pas mal de temps ensemble à jouer sur le terrain, dans la maison ou à la piscine.

La famille travaille ardemment depuis plusieurs années pour la reforestation des terres avoisinantes. En partant d'un terrain nu, ils ont réussi à faire naître une forêt majoritairement de plantes comestibles et médicinales. La croissance de la végétation est folle et en quelques années, certains arbres font des dizaines de mètres de hauteur. Par exemple, il ne faut que sept mois de croissance pour qu'un semis d'une graine de papaye donne un arbre avec des fruits. La recette : pluie + soleil !

Sur place, on dort dans une cabane en hauteur autoconstruite avec les arbres du coin et on utilise toilettes sèches et douches extérieures confectionnées en bambou du terrain. Il fait bien moite et humide, comme on aime 😆 et les nuits sont agitées avec de multiples réveils à cause des piqures d'insectes.

On profite de la plage de sable blanc avec la musique à fond des riverains pour se baigner et prendre l'apéro en regardant les pêcheurs démêler leurs filets. Le soir, on déguste des langoustes grillées, les pieds dans le sable devant le coucher du soleil et avec du gros son. Vraiment au top !

1-5 chez Carmen, 6 moto-taxi, 7-10 plage, 11 langoustes !, 12 fiesta avec du gros son 
3
3
Publié le 13 juin 2023

Après une bonne journée de transport dans un bus hyper confort (ça fait bien plaisir ! ), on arrive à Minca, un village dans la Sierra Nevada à 30 min de Santa Marta. On y vient principalement pour voir le projet de notre ami : monter une cabane en bioconstruction avec une terrasse qui plonge sur une réserve naturelle avec une vue incroyable sur la forêt et la mer au loin ! On rencontre des personnes de son réseau qui sont sur le même type de projet de préservation de la forêt et de bioconstruction : top !

Sur place, on se baigne dans une rivière bien fraiche et on voit plein d'animaux : singes, colibris à foison et même toute une famille de caciques (oiseaux endémiques noirs avec une queue jaune pétante). On se fait aussi bien piquer sur les bras et les jambes mais on ne sait pas réellement par quoi : mouches, fourmis ou moustiques...

1-3 Minca, 4-6 projet de cabane, 7-9 baignade 
4
4
Publié le 17 juin 2023

Nous voici à la capitale et notre première impression n'est pas terrible : la ville est énorme et on se perd dans le réseau de bus, durant le trajet, on reçoit une bombe lacrymogène car il y a une intervention de la police dans un quartier chaud qu'on traverse en bus et sur le conseil d'un passager, on finit le trajet avec un Uber... qui veut nous déposer dans un lieu un peu craignos juste au moment où on n'a plus de batterie sur nos téléphones ! Bref, malgré une petite appréhension et un sentiment d'insécurité, on arrive dans le quartier de l'hôtel (la Candelaria) qui est un peu le Montmartre de Bogotá : une petite bulle où tout est beau avec plusieurs places, églises et monuments historiques et les gens sont souriants. On découvre le musée Botero (peintre et sculpteur colombien qui peint des personnages aux formes rondes et voluptueuses -- en gros finalement) : les enfants ont bien apprécié !

Colette, la mère de Clément arrive avec sa copine Monique pour 3 semaines et on va faire un bout de chemin ensemble. On monte à Montserrat en funiculaire pour observer la vue sans fin sur la ville et on tente un resto typique blindé qui sert des tamales (riz, poulet et maïs cuits dans des feuilles de bananier).

Le fait d'avoir d'autres adultes à nos côtés nous permet de souffler un peu car les enfants passent pas mal de temps à leur raconter leurs récits de voyage (c'est trop chouette de les entendre exprimer les moments du voyage qui les ont marqués).

1-3 La Candelaria, 4 musée Botero, 5 tamal, 6 étendue de Bogota
5
5
Publié le 18 juin 2023

Un très très long voyage en bus composé principalement de zigzags à travers les montagnes à 20 km/h avec interdiction de dépasser et nous voici dans le début de la région du café. On passe une nuit à Manizales et on repart pour un trajet en jeep afin de rejoindre Tatiana, une passionnée de plantes médicinales, qui a acheté un terrain en haut de la montagne avec sa sœur pour faire pousser ses arbres, plantes et légumes et créer un lieu permettant d'accueillir famille et amis. Elle et son copain sont branchés médecines traditionnelles et ancestrales et nous font gouter de la poudre de tabac et de coca qu'on doit positionner dans la bouche au contact de la gencive pour nous donner de l'énergie ! La semaine, elle travaille en ville et elle vient le week-end pour développer son lieu donc on se retrouve tout seul dans la maison pour trois jours. Une voisine vient nous aider pour nous expliquer ce qu'on doit faire : le travail est plutôt léger et consiste à couper du foin pour faire des préparations (bokashi), semer des graines et repiquer certains plants. La vue sur la montagne est incroyable et les enfants s'éclatent à faire des constructions en bois / cailloux et chercher des fruits (dont certains qu'on déguste pour la première fois : goyavier du Brésil et le goyavier du Pérou).

 1 jeep, 2 vue, 3-4 repas avec nos hôtes, 5 poudre de coca, 6 maison, 7-9 boulot, 10 feu, 11 chiva 
6
6
Publié le 21 juin 2023

On arrive à Salento, considéré comme l'un des beaux villages de Colombie et donc un peu touristique aussi : façades colorées, artisanat et place centrale animée sur fond de salsa ! On découvre le tejo, jeu qui se pratique dans une sorte de bar et qui consiste à lancer un palet sur une enveloppe remplie de poudre explosive. C'est assez addictif et bien marrant quand l'enveloppe explose ! On a pu y aller uniquement en journée car l'accès n'est pas autorisé pour les enfants le soir à cause de l'alcool coulant à flots.

Dans les environs, on se balade dans la vallée de Cocora où poussent des palmiers de cire, hauts de 50 mètres. Le paysage est plutôt curieux et on est bien content de voir nos premiers lamas ! On visite également une petite finca de café familiale (un hectare) : on commence à être rodé sur le process de fabrication !

Le dernier soir, on déguste l'une des spécialités culinaires : de la truite grillée ou en gratin. Trop bon !

 1-3 Salento, 4-5 vallée de Cocora, 6-9 finca, 10-12 tejo, 13 place centrale, 14 truites !
7
7
Publié le 26 juin 2023

On arrive à Cali avec l'objectif de faire un peu de salsa. On commence en étant logé chez la mère de Tatiana, celle qui nous a accueilli en Workaway précédemment. C'est une artiste qui peint beaucoup et vend ses bracelets aux marchés. Une fois installé dans le logement, on décide d'aller se balader et Jesse tombe au sol et s'ouvre le dos du crâne... on passe notre première soirée chez l'habitant à l'hôpital pendant que les filles, la mère de Clément et sa copine restent avec notre hôte (Heureusement qu'elles étaient à nos côtés !). Bilan : 4h d'attente et 3 points de suture. On arrive à se remettre partiellement de nos émotions et on visite une première partie de la ville.

On déménage ensuite plus au centre-ville, près du quartier de San Antonio, et... Kathleen commence à avoir des grosses crampes à l'estomac accompagné d'un fort mal de tête... On peut résumer que nos débuts à Cali sont assez fatigants. Afin que tout le monde puisse reprendre des forces, on décide de rester plus d'une semaine dans à Cali.

Dans la ville, on découvre de nouveaux fruits au marché d'Alameda, on cherche les différentes statues de chat éparpillées un peu partout, on part se baigner dans le Rio de Ponce avec ses mini-piscines et on va au zoo. On prend des petites habitudes comme prendre le café au coin de la rue le matin ou encore manger des ramens dans un restau japonais (gros réconfort culinaire) ! On tente également d'aller dans des endroits à plusieurs reprises pour danser la Salsa mais les bars sont interdits aux enfants... On se rattrape en dégustant des rhums dans les parcs sur une ambiance festive...

C'est aussi la dernière étape avec la mère de Clément et sa copine qui continuent leur périple sur Bogotá alors que nous nous préparons à partir pour le Pérou !

 1-4 ville, 5 mère de Tatiana, 6 statue de chat, 7-9 sorties, 10 rhum, 11 baignade, 12 zoo !
8
8
Publié le 30 juin 2023

Voici notre bilan des 27 jours en Colombie (du 30 mai au 25 juin)

Nous avons passé près d'un mois en Colombie avec pas mal d'étapes au nord et centre du pays. Malgré le fait que c'était le début de la saison des pluies, nous avons eu beaucoup de chance car le temps était super ! Comme on le pensait, les paysages sont magnifiques : plages paradisiaques, montagnes avec forêts tropicales (particulièrement les vues incroyables du workaway à Villamaria) et villes colorées avec de la musique ! Il y a vraiment une ambiance festive avec des gens partout dans la rue habillés de manière colorée et souriant, des étales remplies de fruits exotiques et des cocktails... ça donne vraiment envie de faire la fête d'autant plus que le coût de la vie est abordable !

Dès l'arrivée à Carthagène, on a senti une énergie nouvelle avec l'ambiance de la ville, on a enchainé ensuite avec les retrouvailles avec notre ami puis la famille ce qui nous a permis de se sentir un peu plus accompagnés. On a pu souffler un peu vis-à-vis des enfants et ça fait du bien d'avoir un peu de temps et d'espace parfois ! L'expérience au workaway était unique et inspirant : ensemble avec la mère de Clément et sa copine a travaillé dans la ferme en haut de la montagne avec une vue folle sur les cultures d'avocats, découvrir des nouveaux fruits exotiques et cuisiner des pizzas sur un feu de bois. En bref, de très bons moments inspirants !

Le gros point faible réside dans le transport : pour parcourir des petites distances à vol d'oiseau, il faut souvent passer la journée dans un bus, voire prendre un avion. Du coup, on prévoit bien en avance les transports et il ne reste pas beaucoup de marge de manœuvre pour finalement changer de destination. On a aussi ressenti une légère frustration de parents ne pouvant pas profiter de la vie nocturne, notamment à Cali !

9
9
Publié le 29 juin 2023

[Cali] Quand on est à l'hôpital après 4 heures d'attente, que Jesse est en train de dormir dans des affaires toute trempée de sueur suite à son opération et qu'on attend avec impatience le médecin pour retrouver les filles chez notre hôte et que le médecin arrive et... nous montre ses photos de son voyage à Paris devant la Tour Eiffel avec sa femme qui adore parler français...

[Rincón del Mar] Quand on est en train d'expliquer à Elza que c'est top les toilettes sèches, qu'elle s'appuie sur le mur en écoutant notre speech et... qu'elle se fait piquer par une dizaine de fourmis rouges… pas sûr que notre message sur le bienfait des toilettes sèches soit bien intégré.

[Bogotá] Quand on visite le musée Botero et qu'on arrive devant une peinture de Jésus en gros ... Kathleen qui adore les églises depuis le voyage se décompose et est choquée à l'idée de voir de son idole avec de l'embonpoint.

[Cali] Quand on est hébergé chez l'habitant, que Jesse et Sonya font profondément une sieste dans la chambre d'amis pour se remettre des émotions de l'accident de Jesse et que... notre hôte s'assoie au bout du lit de Sonya pour passer un coup fil avec un téléphone fixe pendant 45 minutes.

[Cali] Quand on commande un grand taxi pour pouvoir nous déplacer avec tous nos gros sacs, que l'intérieur est hyper propre et le chauffeur un peu classe, qu'on s'apprête à rentrer dans la voiture quand… Kathleen commence à faire un gros vomi sur le bord de la route… petite goutte de stress qui ruisselle sur le front du chauffeur, échanges de regards gênants et sourires coincés quand on essaye de le rassurer pour le reste du trajet !