Carnet de voyage

Guatemala

9 étapes
6 commentaires
Dernière étape postée il y a 346 jours
Du 5 au 29 avril 2023
25 jours
Ce carnet de voyage est privé, ne le partagez pas sans l'autorisation de l'auteur.
1
1
Publié le 17 avril 2023

On passe la frontière terrestre Mexique - Guatemala par le Nord afin de rejoindre la ville de Flores principalement pour visiter le site Maya de Tikal enfoui dans la jungle. Pourquoi Tikal ? Car on a un jeu de société qui s'appelle Tikal et on trouvait ça rigolo d'aller voir l'endroit en vrai...

Les premiers jours, on récupère de la traversée en se baladant sur la presqu''île de Flores. On trouve un endroit pas loin de notre logement qui fait des quesadillas et burritos délicieux et comme c'est Pâques, on a la chance de voir les débuts de la procession religieuse ! Les habitants passent des heures à dessiner au sol des motifs en sciure de bois colorés pour célébrer la semaine sainte.

Étant donné que c'est une période de vacances, ce n'est pas facile de trouver un logement car tout est booké mais Sonya arrive à dénicher une place qui se libère dans un hostel de l'autre côté du lac à El Remate ! Le nouvel endroit est parfait : accès au lac via un ponton pour pouvoir se baigner tous les soirs et localisation encore plus proche des ruines. On part pour Tikal à 5h30 pour y être à l'ouverture et l'environnement est fou : on marche tout seul dans la jungle sous la brume avec le chant d'oiseaux et insectes exotiques pendant 15-20 minutes avec de découvrir les premiers temples ! Le site est énorme et il faut plusieurs heures pour le visiter en entier ! Entre chaque temple, il faut arpenter la jungle, c'est vraiment comme si on était des explorateurs : on a adoré !

 1 boisson à la fleur de Jamaïque, 2 tacos, 3 presqu'ile, 4-5 procession, 6 ponton, 7-10 Tikal
2
2
Publié le 19 avril 2023

On trouve une ville entre Flores et Antigua pour couper le chemin en deux : Rio Dulce aux abords du lac Izabal qui se déverse plus vers l'Est dans la baie d'Amatique (océan Atlantique).

Notre lodge n'est accessible qu'en lancha (petit bateau) et est construit sur des pontons en bois dans la mangrove. On fait des sorties le matin et l'après-midi, on discute avec d'autres voyageurs et on se baigne dans le lac. On contacte un mec dans un village à 1h (El Estor) pour faire une sortie en barque avec l'espoir de voir un lamantin... On arrive finalement à l'apercevoir de très loin et on croise des singes hurleurs et pleins d'oiseaux (cormorans, pélicans...). Top ! Le propriétaire du bateau nous montre ensuite comment cuisiner les tortillas et les frijoles : ça nous réconcilie avec les haricots car c'est excellent. On se baigne aussi aux chutes de Finca El Paraiso : une cascade d'eau brûlante provenant du volcan tombe dans une retenue d'eau froide. Il y a même des poches d'air chaud sous la cascade avec l'impression d'être dans un hammam.

Parmi les voyageurs, on échange avec un couple de Français qui nous motive à programmer un trek pour voir le volcan El Fuego (ce qui devient notre prochaine étape) et nous inspire à visiter le Salvador...

1 bateau pour aller au lodge, 2-3 logement, 4-7 sortie lamatin, 8 cours de cuisine, 9 cascade 
3
3
Publié le 19 avril 2023

8h de bus nous amène chez une famille qui organise des tours pour faire l'ascension du volcan Acatenango afin de voir le volcan El Fuego qui est en activité. Le plan est de faire la montée (6 heures) et de dormir sur place en tente à 3750m. En plus de prendre le nécessaire pour ne pas avoir froid, il faut porter notre nourriture et 10 litres d'eau... Impossible de tout porter à deux surtout qu'on doit aussi prendre Jesse et que les filles ne vont pas marcher tout le long donc on assure le coup : un porteur pour un gros sac et un cheval qui prend à tour de rôle Elza et Kathleen. La randonnée est en effet très difficile car le chemin est bien pentu et la cendre nous fait glisser énormément.

Une fois en haut, la vue est incroyable : des explosions toutes les 10-15 minutes avec de la fumée et des détonations avec un petit décalage ! Quand la nuit tombe, on peut voir la lave couler le long du flan du volcan. On se sent hyper chanceux de pouvoir assister à ce spectacle avec les enfants. Nous dormons en tente et finalement avec tous les plaids, on n'a pas froid (malgré les -1°C !). Juste un peu malade avec l'altitude et peut-être aussi les pâtes mangées dans la soirée...

La descente, estimée à 3 heures, est pire que la montée : c'est hyper glissant et on n'a plus le porteur ni le cheval. On se prend plusieurs gamelles et on a quelques frayeurs surtout quand on perd l'équilibre avec Jesse sur les épaules... Heureusement qu'un couple de canadiens nous aident en accompagnant les filles et qu'un guide finit même par porter Kathleen. On est bien content d'arriver au bus avant que nos jambes nous lâchent.

4
4
Publié le 19 avril 2023

On passe quelques jours à Antigua, ancienne capitale coloniale du pays, pour se remettre de nos émotions. La ville est colorée de partout, il y a pleins d'églises, de couvents, de bâtiments coloniaux espagnols jaunes ou rouges avec toujours des volcans en arrière-plan : c'est très beau. C'est une grande région de production de café et de cacao donc on se fait un atelier fabrication de chocolat avec les enfants. On goute le fruit du cacao qui a un gout de litchi et on découvre que la fève est violette avant d'être torréfiée ! On s'essaie même à un cours de salsa : Elza se régale.

On rencontre Greg avec Servas, un américain fan de Rummikub qui habite ici depuis 2 ans, qui nous explique que le climat de la ville est tellement agréable qu'il y a plus d'expatriés que de locaux. La montagne autour de la ville bloque les pluies et forme une cuvette qui réduit la montée de température.

Pour les côtés plus compliqués, notre hôtel n'est pas cher du tout mais... est bien miteux et insalubre. Heureusement, il fait beau et on passe beaucoup de temps dehors à se balader mais... les routes sont pavées avec des gros trous. Résultat : on galère bien comme il faut avec la poussette et les courbatures du trek se font bien ressentir !

1-5 Antigua et ses monuments, 6 où est Jesse ?, 7-9 fabrication chocolat, 10 salsa !, 11-12 street food
5
5
Publié le 23 avril 2023

On part dans l'ouest du pays dans la grande ville de Quetzaltenango (aussi appelée Xela) située à 2300 m d'altitude et entourée de volcans. Au sein de la ville, il n'y a a priori pas grand-chose à faire de spécial : marchés, parcs... On se retrouve ici car Clément a trouvé une formation pour apprendre à préparer du café dans une école. L'école était initialement fermée donc il a bien insisté et a réussi à obtenir un cours particulier avec un professeur.

On réserve un Airbnb avec une cuisine et de l'espace : salon, grande chambre (3 lits) et jardin ! L'objectif de cette étape : rien faire de particulier ! On profite d'avoir une télévision pour avoir du temps sans interruption et avancer sur la suite du voyage. En bref : savoir quelle est notre prochaine étape (2 jours plus tard) et définir le prochain pays (2 semaines plus tard). Le dernier soir, on réalise que le dernier étage de l'immeuble est une église car il y a une sorte de concert avec du piano, des coeurs... et des gens en transe qui pleurent… plutôt étrange.

Le jour du départ, on part au terminal de bus pour prendre un chicken-bus (anciens bus scolaires américains, réhabilités, repeints et parés de motifs bariolés) et on découvre que c'est aussi le lieu pour un marché de fruits et légumes bondé !

1-3 logement, 4-7 ville, 8-9 cours de café, 10 terminal de bus, 11 chicken bus 
6
6

On passe 5 jours à San Juan La Laguna, village situé au bord du lac Atitlan (sud-ouest du Guatemala) et réputé pour sa production de textile et ses peintures murales. Comme la plupart des villages autour du lac, San Juan est bien en hauteur par rapport au niveau du lac car l'eau monte énormément lors de la saison des pluies (qui commence tout juste...). Conséquences : certaines ruelles sont super pentues et bien difficiles à monter !

On loge chez une famille de 3 jeunes enfants. Les enfants jouent bien ensemble et les filles apprennent quelques mots en espagnol ! Les parents cumulent plusieurs boulots (apiculteur et constructeur pour le père et gestionnaire dans la logistique, maitresse d'école et bibliothécaire pour la mère). On mange avec eux le soir des plats traditionnels (tukonik - soupe de légumes au poulet, tempura de brocolis et bien sûr des frijoles !) et on apprend pas mal sur la culture Maya Tz'utujil particulièrement en échangeant avec les grands-parents.

La ville est organisée autour de coopératives, notamment pour la production de café et de textile. On en profite pour faire la visite d'une finca de café (les fruits qui sont utilisés pour faire le café poussent uniquement tous les 5 ans !), observer les abeilles "mayas" (minuscules abeilles qui produisent un miel fermenté) et découvrir la conception de nappes et vêtements. La ville est particulièrement colorée ce qui sublime d'autant plus les habits des femmes !

 1-3 San Juan, 4-6 homestay, 7-8 tIssage, 9 finca, 10-11 stands de rue, 12 habits traditionnels
7
7
Publié le 1er mai 2023

Avant de retourner à Antigua, on fait un détour par Chichicastenango, village réputé pour accueillir le plus grand marché du pays (le jeudi et dimanche). La veille du marché, on profite du calme pour arpenter les rues pavées, visiter les églises et admirer le cimetière coloré. Le lendemain matin, on peut voir les rues se transformer progressivement en marché géant : des stands tenus par des femmes aux habits traditionnels s'installent à chaque recoin de rue, colorant petit à petit la ville. On se fait un peu alpaguer par les vendeurs ambulants mais cela ne gâche en rien le plaisir de découvrir ce qui se vend ici (les enfants ont particulièrement aimé le coin des animaux avec la vente de dindons, poulets, poussins !).

 1 cimetière coloré, 2 église, 3-4 marché, 5 coin des animaux, 6 tissus principalement rouges finalement !
8
8
Publié le 3 mai 2023

Voici notre bilan des 24 jours au Guatemala (du 5 avril au 29 avril)

Après presque un mois au Guatemala, on se dit que cette étape a été vraiment agréable ! On n'avait pas forcément eu l'idée de visiter ce pays mais le médecin du voyage consulté en France avant le départ nous l'avait fortement conseillé !

Les paysages volcaniques sont magnifiques et diversifiés : incroyable ambiance brumeuse hyper mystique dans la jungle avec Tikal, bords de lacs avec habitations sur pilotis avec Rio Dulce et villages charmants autour du Lac Atitlan, volcan en éruption avec Acatenango, rues colorées et églises charmantes avec Antigua et Chichicastenango. Les températures varient aussi, bien frais en altitude et chaleur cuisante quand on redescend. Les transports pour les petites et grandes distances sont accessibles et nombreux, ce qui nous a permis de pas mal sillonner le pays en alternant les transports en commun (chicken bus blindés avec plusieurs changements - "Oui les enfants, vous êtes écrasés, mais au moins, vous êtes un peu assis non ?") et transports privés (surtout au début). On appréhendait un peu la qualité des routes et la sécurité des transports, mais on a été agréablement surpris.

Le Guatemala étant assez touristique, on a eu accès à de nombreuses activités et eu l'occasion de faire pas mal de découvertes (préparation de chocolat, visite d'une finca et préparation de café, confection de drap en tissu). Les personnes rencontrées ont toujours été accueillantes et souriantes et prêtes à nous aider en cas de besoin.

Après deux mois et demi de voyage, on arrive de mieux en mieux à savoir ce qu'on peut faire à 5 et quelles sont nos limites. Par exemple, on peut faire 6 à 8 heures de déplacement en bus mais il faut qu'on puisse se reposer dans un endroit tranquille sans devoir se réveiller tôt le matin pour faire une sortie pendant deux jours après. Étant donné qu'on prévoit que quelques jours en amont nos logements, déplacements et activités, on peut s'adapter en fonction de la météo, de la motivation et des opportunités. C'est bien pratique mais cela représente une tache de fond quasi-quotidienne qui est chronophage et lassante à la longue. On commence également à trouver le mode de vie en Amérique Centrale un peu redondant (surtout concernant la nourriture !) et on va être bien content de décoller dans quelques jours pour le Costa Rica pour changer un peu d'ambiance.

9
9
Publié le 3 mai 2023

[Frontière] Quand les premières personnes qu'on rencontre en arrivant au Guatemala en arrivant à pied du Mexique sont.... deux personnes qui se battent violemment au moment où on veut acheter une carte SIM.

[Antigua] Quand on se prend un hôtel avec une cuisine partagée pour faire des plats et changer des tortillas / frijoles et que la cuisine est tellement sale qu'on n'ose même pas s'y laver les mains...

[Rio Dulce] Quand on part en expédition sur un bateau pour chercher des lamantins qui sont des animaux très peureux, qu'on aperçoit du mouvement dans l'eau et qu'on doit s'approcher silencieusement pour pouvoir les apercevoir et que... Kathleen hurle car elle s'est fait pipi dans la culotte... le pêcheur nous regarde en hochant de la tête pour dire "c'est mort les gars, vous ne verrez plus rien maintenant"...

[Xela] Quand on cherche un bus tôt le matin dans une station blindée de Chicken bus pour aller à San Juan de la Laguna, qu'on en trouve un qui va à notre destination et que le chauffeur nous annonce que c'est un bus direct en nous invitant urgemment à rentrer dans le bus, qu'on charge à la hâte toutes nos affaires… après quelques minutes d'attente pour le démarrage, on pense à demander le délai avant le départ : "A bah dans 2h30 pourquoi ?".

[Acatenango] Quand on est en haut du volcan et que les guides nous montrent des toilettes sèches pour le respect de la nature et... que le vent souffle de plus en plus fort, emportant le PQ souillé sur le flan du volcan : le paysage de rêve est tacheté de papier toilette.

[Xela] Quand on sympathise avec une vieille femme toute mignonne en habits traditionnels qui vend des chocolats à l'unité au marché et qu'elle nous dit d'une voix toute douce que les enfants sont beaux et précieux... et qu'il faut bien les surveiller car... des gens mal intentionnés pourraient nous les kidnapper... rassurant !