Carnet de voyage

Pérou

Dernière étape postée il y a 313 jours
Du 26 juin au 17 juillet 2023
22 jours
Ce carnet de voyage est privé, ne le partagez pas sans l'autorisation de l'auteur.
1
1
Publié le 1er juillet 2023

Après deux vols entrecoupés par une course effrénée pour prendre la correspondance à Bogotá, on arrive à Lima. Depuis l'avion, la vue de la cordillère des Andes au-dessus des nuages est époustouflante. On reste une nuit à Lima et on repart le lendemain direction Paracas. On longe la côte direction le sud et on est étonné de voir du sable, que du sable à perte de vue : cette partie du Pérou est recouverte de désert et on aperçoit quelques rares constructions...

Paracas est une ville étrange avec des constructions non finies sur fond de désert comme si c'était le décor d'un film oublié. Son économie est essentiellement basée sur le tourisme avec plein d'agences de voyage qui nous alpaguent dès la sortie du bus. On fait un tour de bateau pour voir les iles Las Ballestas, également surnommées les Galápagos du Pérou. On y voit beaucoup de lions de mer, oiseaux, quelques pingouins et même des dauphins. Les enfants adorent !! On aperçoit aussi notre premier géoglyphe sur la montagne nommé "le Chandelier" dont l'origine et la date restent des mystères.

1 vue de l'avion, 2-3 ville, 4 port, 5 bouffe, 6-9 sortie bateau 
2
2
Publié le 4 juillet 2023

Une heure de bus nous amène à Ica, une ville animée, bruyante et blindée de monde. Il y a toujours des dunes de sable en fond et la ville est un peu poussiéreuse avec des murs en terre, on a l'impression d'être dans un pays du Moyen-Orient.

L'attrait de la ville est la présence toute proche de l'oasis de Huacachina et les enfants adorent jouer et rouler dans le sable ! On se fait une sortie en buggy à travers les dunes pour faire du sandboard. C'est bien marrant et la vue est imprenable mais les déplacements en buggy sont bien mouvementés comme dans une montagne russe et Jesse le vit plutôt mal (et aussi Clément qui le tient entre ses bras pendant qu'il se débat...). On visite aussi une sorte de parc avec des statues en célébration à des sorcières guérisseuses ayant vécu dans le coin... étrange et un peu surfait !

Côté nourriture, on mange les incontournables soupe de poulet et poisson frit avec du riz, on déguste des figues de barbarie et des picarones (dessert à la patate douce, courge et miel) et on goute la boisson nationale du Pérou : le Pisco Sour. C'est hyper bon !

 1-3 ville, 4-6 spécialités : sopa, picarones, pisco sour, 7-8 sorcières !, 9-12 dunes
3
3
Publié le 4 juillet 2023

On fait quelques heures de bus pour voir les lignes de Nazca : grandes figures représentant notamment des animaux tracées sur le sol dans le désert et visibles depuis le ciel. On arrive dans une ville paisible et étonnamment pas trop touristique avec un centre-ville animé par des événements locaux, un marché coloré et des restaurants avec une clientèle locale ! On comprendra plus tard que la plupart des touristes viennent uniquement une nuit pour faire un tour d'avion et s'en aller le lendemain et ne vont pas visiter réellement la ville et les autres lieux historiques.

On organise donc un vol en petit coucou 6 places au-dessus du désert pour voir les géoglyphes d'en haut et l'expérience est incroyable : les montagnes et le sable à perte de vue, la sécheresse de cette région où l'on dit qu'il ne pleut pas et les formes tracées sur des centaines de mètres avec des significations mystiques ! Durant le vol, les filles s'amusent à chercher les formes par les hublots avec beaucoup d'attention ! Pour pouvoir observer le sol, l'avion doit se pencher d'un côté puis de l'autre donc le voyage est bien mouvementé et on ne regrette pas d'avoir pris des anti-vomitifs !

Le soir, une fois la nuit tombée, on fait la visite d'un observatoire astral avec explications sur les liens entre les lignes et les étoiles, leurs alignements et la signification de différents symboles ! On visite également le musée d'archéologie qui nous motive à continuer à explorer d'autres sites historiques. Du coup, on part voir des aqueducs construits il y a 3000 ans pour capter l'eau souterraine et qui fonctionnent encore. La structure est tellement bien pensée qu'elle permet de résister aux tremblements de terre ! On découvre le seul site archéologique du Pérou avec des momies en plein air. Il a été profané par des pilleurs de tombes mais on peut y voir des restes humains momifiés pré-incas très bien conservés ! On aperçoit même les dreadlocks des défunts qui servaient à protéger la tête du soleil ! On visite enfin le site archéologique de Cahuachi, plus grande cité en adobe Nazca découverte à ce jour avec des pyramides sur 24 km et ayant été habitée uniquement par des chamans !

1 musée d'archéologie, 2-6 géoglyphes, 7 aqueducs, 8 cimetières, 9 pyramide, 10 marché, 11 repas, 12 atelier poterie 
4
4
Publié le 9 juillet 2023

Après un bus de nuit qui se passe plutôt bien, nous voilà dans la ville blanche, surnommée ainsi pour ses façades en pierre de sillar, une roche volcanique blanche. On loge en plein centre historique et ça nous permet de tout faire à pied (places, cathédrales et même un énorme couvent qui montre la vie des religieuses). Il y a beaucoup d'animations de jour comme de nuit avec des volcans enneigés en fond, c'est vraiment superbe.

La visite la plus impressionnante est celle du musée de Santuarios Andinos qui retrace la découverte de l'une des momies les mieux conservées au monde : celle d'une petite fille de 12 à 14 ans surnommée Juanita. Elle a été retrouvée après avoir été congelée 500 ans dans les glaces en haut du volcan Ampato. Elle aurait été sacrifiée par les Incas en tant qu’offrande humaine afin d’apaiser la fureur du volcan et demander aux montagnes de bonnes récoltes...

Le soir, on va chercher de quoi manger dans un marché et on trouve une marchande de fromage : ça fait bien plaisir !

 1-3 ville blanche, 4-6 marché, 7-8 couvent, 9 Juanita
5
5
Publié le 11 juillet 2023

On se fait un bus de nuit pour arriver à Cuzco et on redescend tout de suite pour entrer dans la vallée sacrée et réduire les effets de l'altitude. Le matin, on mâchouille un peu de feuilles de coca pour nous assurer de pas être malade... et tout se passe plutôt pas mal ! On commence par le village de Pisac (2 972 m) et on est tout de suite plongé dans l'ambiance : rues avec plein de produits en alpagua et sac à dos colorés et visite de l'un des plus importants sites archéologiques incas de la vallée avec des terrasses et des lamas ! C'est vraiment top. On prend deux chambres séparées et ... ça fait du bien à tout le monde de ne pas être à 5 les uns sur les autres !

1-2 village, 3-5 ruines, 6-7 balade 
6
6
Publié le 10 juillet 2023

On continue notre périple dans la vallée sacrée en nous arrêtant à Urubamba : plus grande ville de la vallée et point de croisement des différentes routes. On est tout à côté de la place centrale et il y a justement une grosse fête organisée le soir même : parade costumée et danses traditionnelles ! Comme depuis pas mal de jours maintenant, il fait chaud la journée et bien froid la nuit. C'est un peu dur de jongler entre les affaires chaudes et les polaires mais on commence à s'habituer.

On découvre le site de Moray composé d’un ensemble de terrasses disposées de manière concentrique sur différents niveaux pour créer des microclimats : plus la terrasse est située en profondeur et plus elle reproduit les conditions d'un climat humide. Moray est considéré comme un laboratoire de recherche agricole inca où près de 250 espèces de plantes ont été cultivées. On va ensuite voir les salines de Maras : bassins qui récupèrent l'eau d'une rivière chargée en sodium pour y extraire le sel par évaporation. L'atmosphère du site est lunaire et on y produit toujours le fameux sel rose du Pérou !

On arpente aussi le village de Chinchero qui abrite un grand marché de textile et on craque pour des tapis !

 1 place centrale, 2 vue du logement, 3 parade, 4 campagne, 5 Moray, 6 Maras, 7-8 Chinchero, 9 balade
7
7
Publié le 14 juillet 2023

On arrive dans ce village qui est le point d'entrée pour atteindre le Macchu Picchu via un train à travers les montagnes. Le village est incroyable avec une vue sur des ruines incas depuis les rues piétonnes pavées (et aussi depuis la chambre de notre hostel... grosse classe !). Les ruines font partie du village et sont accessibles à pied : forteresse constituée de pierres monolithiques énormes avec le temple du soleil à son sommet, vestiges d''entrepots de stokage de semences... On se fait aussi une balade pour aller voir un autre site archéologique le long d'un chemin de fer entre les montagnes, c'est hyper beau.

Le dernier soir, on boit de la chicha morada (boisson non alcoolisée fabriquée à base de maïs violet) avant de tester la spécialité locale : le cuy, cochon d'inde frit...

1-3 village, 4-6 rando, 7-9 ruines, 10-11 cuy avant / après, 12 chicha morada
8
8
Publié le 16 juillet 2023

On traverse les montagnes en train pour atteindre Agua Calientes, ville de départ pour la visite du Machu Picchu. On a les yeux grands ouverts pendant le trajet et on profite bien du paysage malgré les animations un peu gênantes des contrôleurs déguisés en incas... La ville fourmille de monde et est remplie d'immeubles avec panneaux lumineux pour des restaurants, hôtels et magasins touristiques. On a l'impression de se retrouver dans une ville d'un pays asiatique mais perchée en haut des montagnes.

Pour la visite, on a acheté les billets et dû choisir le circuit et l'horaire de passage plusieurs semaines en avance. On s'est un peu trompé sur l'horaire donc le réveil est plutôt matinal pour être sur le site à 6h30 ! Sur place, on prend un guide qui nous explique beaucoup de choses comme l'origine du superbe état de conservation du Machu Picchu qui provient du fait qu'il n'a jamais été découvert par les Conquistadors et qu'il est devenu par conséquent le seul site inca encore intact. La cité a été construite en seulement 3 générations suite à quoi les habitants ont dû s'enfuir dans la montagne pour se protéger des assaillants.

Étonnamment, il n'y a pas grand monde sur le site lors de notre visite : on est tout seul pour faire la randonnée sur le flanc de montagne avec 200 mètres de vide... jusqu'au Inca Bridge et il y a uniquement quelques dizaines de personnes quand on s'aventure dans les différentes parties de la cité. Le lieu est vraiment incroyable !

1-3 : village 4-5 : Inca bridge 6-9 la cité
9
9
Publié le 20 juillet 2023

On séjourne au centre historique de Cuzco à côté de la place centrale dans un Airbnb pour avoir un peu de confort... mais on se rend rapidement compte qu'il n'y a pas d'isolation (on voit le ciel à travers l'espace sous le plafond) et il fait bien froid (2°C) le soir et matin ! Ça tombe bien, on a perdu la doudoune de Clément le jour même dans le bus ou le train...

Quelques visites de musées pour en découvrir plus sur la culture Inca, des achats de souvenirs au marché et des sorties dans les alentours. On arpente notamment une sorte de grotte avec plusieurs étages dans laquelle avait lieu des sacrifices : des rigoles creusées dans la roche permettaient au sang des sacrifiés de s'écouler dans les étages inférieurs du site... sensation étrange d'être à l'endroit où des rituels sacrificiels ont été pratiqués.

Pour nos derniers jours dans la région, on déménage plus au sud dans une grande maison d'un contact de famille : José. On est super bien accueilli avec un barbecue et un apéro. Ça faisait bien longtemps qu'on n'avait pas bu du vin ! C'est vraiment plaisant de traîner dans ce lieu avec grand jardin où les enfants peuvent jouer sans qu'on soit toujours derrière leur dos. On découvre un marché immense avec pleins d'allées par spécialité : pomme de terre, légumes, graines etc... et on goute une spécialité : le choclo con queso, du maïs blanc sucré cuit à manger avec du fromage pour le petit déjeuner !

On part finalement plus tôt que prévu car il y a un mouvement social qui s'apprête à prendre de l'ampleur avec une potentielle paralysie des services publics dont les trajets en bus ! On se retrouve donc à prendre urgence un bus de nuit pour le jour même afin de rejoindre la Bolivie avec un changement de 2h à 5h du matin dans la ville où les dernières protestations sociales ont été les plus violentes... petite poussée d'adrénaline pour réussie à sortir du pays à temps...

 1-3 centre, 4-5 vallée sacrée, 6 lieu de sacrifice, 7-8 ruines de Cuzco, 9 repas, 10 barbecue, 11-12 San Jeronimo
10
10
Publié le 20 juillet 2023

Voici notre bilan des 22 jours au Pérou (du 26 juin au 18 juillet)

Allez, on se le dit directement : on a adoré ce pays !

On commence par les paysages d'une superbe diversité : déserts, bords de mer, oasis, montagnes arides et jungle avec des changements de températures en fonction de la région et du moment de la journée. On a été impressionné par l'étendue du désert et l'aridité rencontrée lors de la première partie du périple. C'était vraiment notable lors de notre vol au-dessus des lignes de Nazca : un désert à perte de vue ! Sur la seconde partie du Pérou, la présence continue des montagnes dans la vallée sacrée procure une sensation de bien-être avec bien sûr un apogée lors de la visite du Machu Picchu. On avait une petite appréhension par rapport à l'altitude mais tout s'est bien passé : on est monté tranquillement et on a pris l'habitude de boire régulièrement des tisanes de coca et d'en mâchouiller les feuilles (pas hyper bon d'ailleurs !).

Les cultures Nazca et Inca sont fascinantes pour nous comme pour les enfants : à chaque étape, il y a des choses à découvrir et des activités à faire (musée, ruines, rando, sport, pratiques traditionnelles...) et qui diffèrent des précédentes. On pense notamment au cimetière en plein air et aux lignes de Nazca, le musée de Juanita, le laboratoire de recherche agricole à Moray, les salines de Maras, la grotte sacrificielle de Cuzco et aux divers marchés colorés ! Durant tout le périple et particulièrement aux alentours de Cuzco, les femmes sont vêtues d'habits traditionnels et chapeaux très colorés (principalement du rouge), c'est vraiment magnifique et ça colore les villages !

Concernant la nourriture, on a découvert des spécialités plus ou moins bonnes : pisco sour, cochon d'inde, maïs et fromage, inca cola... mais globalement la nourriture est variée et ça fait plaisir. On a particulièrement apprécié les menus du midi vraiment abordables et bien bons : soupe (caldo de poulet ou de légumes), secondo (poulet ou poisson frit) et refresco !

Concernant les aspects plus difficiles, il faut avouer qu'on a eu du mal à s'habituer au grand écart de température entre le froid du matin/soir et la chaleur intense de la journée. C'est également le pays où on a perdu le plus d'affaires (doudou de Jesse, doudoune et lunettes de soleil de Clément) du fait d'un changement d'organisation pour certaines visites (prendre un sac plus petit pour le Machu Picchu et les lignes de Nazca...) et aussi une accumulation de fatigue !

Bref, c'est vraiment un pays au top et il est fort possible qu'on revienne un jour pour visiter d'autres parties du pays.

11
11
Publié le 20 juillet 2023

[Ica] Quand on arrive devant notre hostel, que la porte nous amène à un escalier étroit et sombre bien pentu, qu'en haut de cet escalier se trouve une grille avec une personne très peu accueillante qui nous demande de tendre nos bras pour recevoir une serviette, un rouleau de PQ, un savon et une télécommande à travers le grillage... petite ambiance de prison bien sympa !

[Ollantaytambo] Quand on fait une rando d'une heure et demie et qu'on enchaine par la montée assez raide d'une colline caillouteuse pour voir une ruine avec une porte céleste vraisemblablement connectée à l'Égypte et qu'on s'arrête dans une petite grotte avec quelques vestiges de construction inca en pensant que le site n'est vraiment pas fou... on réalisera en rentrant que la grosse partie du site se trouvait 20 m au-dessus de la grotte visitée... vexation ultime.

[Nazca] Quand on fait un vol en coucou à hélices, qu'on doit mettre des casques antibruit tellement le son est fort, qu'il est impossible de parler à la personne assise à côté et que Jesse... décide de faire une sieste.

[Bus de nuit] Quand on est hyper fier d'avoir réservé les places de devant à l'étage lors d'un trajet en bus de nuit, qu'on réalise que c'est aussi l'endroit où il y a le plus de fenêtres et qu'il fait très froid... et qu'au bout de deux heures à se les geler, on remarque qu'on a bouché les arrivées d'air chaud avec nos sacs...

[Cuzco] Quand on a préparé bien soigneusement nos sacs pour monter au Machu Picchu où il fait 3°C le matin, qu'on a laissé le gros des affaires à la gare de train de la précédente ville, qu'on est hyper confiant car on a vérifié plusieurs fois nos sacs et ... qu'on réalise qu'on a simplement oublié les manteaux des enfants !