Carnet de voyage

Polynésie Française

7 étapes
11 commentaires
Dernière étape postée il y a 438 jours
Du 15 février au 12 mars 2023
26 jours
Ce carnet de voyage est privé, ne le partagez pas sans l'autorisation de l'auteur.
1
1
Publié le 2 mars 2023

Ça y est, nous sommes arrivés en Polynésie Française après 21 heures de vol (Paris > San Francisco > Papeete) : les filles ont réussi à dormir à peu près, Clément a enchainé deux nuits blanches (principalement à cause de la peur de l'avion mais aussi car il était avec Jesse qui s'est montré "dynamique" pendant les vols et ne voulait pas s'attacher...). En arrivant à l'aéroport, nous sommes accueillis par la sœur de Sonya avec un petit déjeuner : trop bien !

Pour les premiers jours, nous avons un appartement via Homexchange (site d'échange de maisons) avec l'ambition de gérer le jetlag en un ou deux jours et découvrir Tahiti ensuite. On comprend rapidement que ça ne va pas se passer comme prévu : le premier jour, tout le monde se réveille à 2h du matin et il fait très chaud et humide... impossible de se rendormir ! On commence donc la journée avec des activités pour les enfants et on part pour une première sortie à 5h00 direction le centre-ville et découvrir le marché avec les fruits locaux : bananes, avocats, mangues, pamplemousse et autres fruits exotiques.

On passe un peu de temps avec la famille de Sonya qui habite une superbe maison sur les hauteurs de Punuaiaa et on fait notre première sortie sur une belle plage de sable noir où une rivière se déverse dans la mer : paysage magnifique, eau chaude et.... on se fait avoir par le soleil. Résultat : cramés avec des dos rouges écarlates et une brulure de second degré accompagnée d'une grosse cloque sur la joue de Kathleen. Le soir, la situation est critique à différents niveaux : physique avec les coups de soleil, le manque de sommeil (Jesse se réveillant toujours entre 2h et 3h) et la chaleur pesante, psychologique avec les cris de douleur des enfants, l'inquiétude d'une bonne guérison, la culpabilité parentale et le goût amer de l'interdiction de l'exposition au soleil / baignade pendant 3 semaines (suite à une consultation médicale, ce qui correspond à la durée du séjour à Tahiti). Bref, on est vraiment dans le dur pour ces premiers jours.

On arrive tout de même à faire des activités à la fraiche : aire de jeux en bord de plage, petite randonnée pour voir des plants d'ananas, achats de fruits en bord de route. On s'offre même une plongée en bouteille pour voir les tortues vertes dormir dans les rochers !

1 bord de plage, 2 marché, 3 sœurs, 4 plage de sable noir, 5 pansement , 6-7 fruits, 8 restau sur le port, 9 plongée  
2
2
Publié le 3 mars 2023

Après 45 minutes de bateau, nous débarquons sur Moorea, une petite île en face de Tahiti. L'endroit est idyllique : bungalow en bord de mer, plage privée à l'ombre avec cocotier et vue sur un motu, eau transparente avec coraux et poissons à foison.

Comme dans la plupart des anciennes iles en Polynésie, un lagon est formé par une barrière de corail qui le protège des vagues : l'eau y est turquoise et transparente ! On fait une sortie en bateau pour voir raies pastenagues, requins à pointe noire, grosses tortues vertes et même une famille de raies léopards en snorkling. C'est une première pour Elza : elle adore !

On goute le rafraichissant poisson cru au lait de coco (spécialité locale) et on fête les 7 ans d'Elza autour d'une coco glacée !

On est rassuré car la brûlure de Kathleen se répare bien ... et on découvre une petite vésicule qu'on pense être une cloque de chaleur mais qui s'avère être ... le début d'une varicelle !


 1 logement, 2 plage, 3 gecko, 4-5 bateau, 6 association de sauvegarde des tortues, 7 plantation d'ananas, 8 balade, 9 coco glacé
3
3
Publié le 7 mars 2023

On prend un avion à hélices pour aller à Maupiti, également appelée la petite Bora Bora mais moins touristique. On atterrit sur une mini-piste et un bateau nous emmène sur l'île principale ! L'île déborde d'une végétation luxuriante : bananier, manguier, sorte de pamplemousse, cocotiers... on se croirait dans une carte postale.

On reste 4 jours dans une pension familiale gérée par Sandra à 5 minutes de la plage. Son fils va pêcher du poisson (thon, maé-maé...) la journée et on profite des plats cuisinés le soir : poisson cru en salade ou en sashimi, au curry, avec de la sauce vanille ... excellent ! La journée, on fait du snorkling sur la plage à côté et dans le jardin de corail et on se baigne avec des raies mantas. C'est majestueux et irréaliste !

Kathleen n'est pas en forme, ça lui gratte énormément et les nuits sont compliquées (parce qu'elle réclame d'être grattée tous les 15 min...). On doit encore éviter le soleil, donc on reste beaucoup à la pension la journée qui dispose d'un énorme espace à l'ombre avec la salle à manger et des endroits pour se reposer (et même un trampoline) ! Le lieu est parfait pour reprendre des forces et on commence les enseignements scolaires avec les filles. Le soir, quand le soleil est bien descendu, on prend le chemin qui mène à la plage et les enfants s'amusent à trouver des crabes de terres qui sortent de leurs trous.

Cette étape nous ressource et nous sommes remis sur pied pour la prochaine île !

1 Maupiti, 2-3 Direction plage, 4-5 Pension, 6 Varicelle, 7-8-9 Snorkling ! 
4
4
huahine

Huahine

Publié le 11 mars 2023

On atterrit à Huahine (dite l'île authentique) en fin de journée où l'on loge dans un AirBnb avec 2 chambres ! Les nuits se passent mieux et on a l'impression d'avoir plus de temps et d'énergie ! Kathleen va beaucoup mieux (malgré un staphylocoque sur sa jambe... la pauvre, elle enchaîne !). On a aussi une voiture avec un siège enfant pour Jesse et le temps est un peu couvert donc les conditions sont parfaites car l'exposition au soleil est réduite !

L'ile est assez grande et on la sillonne en voiture pour voir différents recoins : une ville de pêcheurs, des marae (lieux sacrés), une vanilleraie, une distillerie qui utilise les fruits locaux, un cours d'eau avec des anguilles sacrées aux yeux bleus et des plages ! On continue de découvrir le monde sous-marin avec une super plongée en bouteille dans le lagon (murènes, raies, requins et poissons à ne surtout pas toucher), une sortie snorkling en bateau (un vrai aquarium : Jesse et Kathleen peuvent voir les poissons du bateau) et une sortie pêche aux thons à 10 km au large pour Clément avec Lino, un pêcheur rencontré dans la rue.

On a l'impression de plus découvrir la vie locale notamment au port avec le marché de poissons le matin et les roulottes de grillades le soir. Clément découvre la vie de pêcheur qui est assez physique et nécessite de l'endurance : les lignes lestées avec des cailloux font jusqu'à 300m et sont accrochées à des bouées oranges qui passent au jaune quand un poisson mord. Les "petits" poissons font un minimum de 5 kg (thons jaunes et poissons arc-en-ciel principalement) et les autres en moyenne 25 kg (thons blancs et rouges). La ligne est remontée à la main, le poisson se voit asséner un coup de bâton sur la tête puis est vidé dans l'eau, à bout de bras et avec les vagues avant d'être mis dans une glacière remplie de glaçons ... pas simple !

1-2-3 Huahine, 4 Cérémonie, 5 Diner, 6 Vanilleraie, 7-8 Plage, 9 Pêche aux thons, 10-11 Sortie bateau, 12 Bagages 
5
5
Publié le 16 mars 2023

De retour pour quelques jours chez la sœur de Sonya à Tahiti. ça y est, Kathleen peut enfin se baigner à la piscine ! On fait de pleins de nouvelles sorties sur l'île : cascades, trou du souffleur (des vagues s'engouffrent dans une grotte sous-marine provoquant un souffle spectaculaire qui sort part un trou dans la roche), marae avec tikis, musée de la Polynésie qui vient juste d'ouvrir, dernière sortie snorkling entre filles à la plage et projection cinéma pour profiter des dernières opportunités de voir des films en français.

1 Tiki, 2 cascade, 3 Vue sur Moorea, 4 Anguilles, 5 Piscine !, 6 Lecture 
6
6
Publié le 17 mars 2023

Voici notre bilan des 26 jours en Polynésie Française (du 14 février au 12 mars).

Notre objectif premier était de voir la famille de Sonya et de partager leur mode de vie ! On a eu la chance de passer plusieurs jours avec eux au complet car c'était une période de vacances scolaires à Tahiti et d'appréhender cette vie insulaire à l'autre bout du monde.

Les paysages sont magnifiques : plages de cartes postales avec cocotiers, sable blanc ou noir et eau avec différents tons de bleu, une végétation luxuriante de fruitiers et arbres exotiques recouvrant des récifs montagneux volcaniques et bien sûr des fonds marins colorés regorgeant de biodiversité et de coraux. La nourriture te transporte directement dans une ambiance de vacances avec plein de fruits (bananes, mangues, avocats, pastèques, ananas) et du poisson (surtout du thon) cuisiné de différentes manières. Les gens semblent très sympas, relax et le rythme est plutôt cool. La culture polynésienne y est très présente avec les tatouages et les bijoux de perles.

Malgré ce cadre idyllique, la vie insulaire est particulière. La plupart des denrées sont importées et donc coûteuses (ce qui parait normal vu que ce sont des îles en plein milieu de rien). Par exemple, un gros pot de yaourt nature coute environ 7€. Au niveau scolarité, les enfants des petites îles poursuivent leurs études (collège ou lycée) sur des îles plus grandes et rentrent chez les parents une fois toutes les 5 semaines... dur dur pour la famille !

Sur cette première étape du voyage, on a été pas mal dans le dur avec le jetlag, le soleil et la varicelle... Il nous a fallu du temps pour se caler à 5 dans ce nouveau rythme de voyage et il y a eu pas mal de frustrations (surtout pour les parents) de ne pas pouvoir faire des sorties plages à 5. La partie sanitaire a pris pas mal de place et d'énergie (on a tout de même été 7 fois chez le médecin...) et on n'a pas pu nous rendre aussi disponible que souhaité pour échanger davantage avec les personnes rencontrées.

Bref, c'est vraiment une destination de rêve mais pas évidente quand on ne peut pas être exposé au soleil ni se baigner dans la mer 😀 !

7
7
Publié le 16 mars 2023

[Vol pour Papeete] Quand il y a 20 heures de vol et que Jesse veut un voir un escargot, plusieurs heures de réclamation "cargot" en continu, ambiance !

[Huahine] Quand un thon blanc est pêché sur le bateau de pêche, que Clément est étonné de la grandeur de la langue du poisson et que le pêcheur lui explique qu'avec le changement de pression lors de la remontée de la ligne, c'est le ventre du poisson qui ressort par sa bouche…

[Papeete] Quand l'endroit qu'on fréquente le plus à l'autre bout du monde est... Pharmacie Lafayette de la galerie marchande de Carrefour...

[Maupiti] Quand Jesse trouve judicieux de mettre son doigt dans un ventilateur... gros coup de stress sans blessure heureusement !

[Huahine] Quand on explique à Kathleen qu'il faut se protéger du soleil et ne pas gratter les boutons de varicelle sous peine d'être marquée à vie et qu'elle nous regarde toute contente en nous rétorquant : comme ça j'aurai des cicatrices comme une vraie pirate.